Rosa Bonheur http://fr.wikipedia.org/wiki/Rosa_Bonheur

Publié le par FLORENCE THEARD D'ESTERLE

Rompant ainsi avec les motifs attendus, comme Victor Hugo le fit avec les mots du vieux dictionnaire, Rosa Bonheur s'avise de peindre, entre autres, des vaches, superbes Margotons, modestes Bérénices, sans se soucier d'obtenir la considération de ses pairs, et sans se réclamer d'aucune école ni d'aucun genre défini. Très prisées aux USA, les vaches de Rosa Bonheur suscitent chez nous des commentaires faciles, volontiers condescendants ou narquois. Quelques exemples : La première femme à être décorée (en 1895) du ruban rouge a été Rosa Bonheur. Mais si, vous connaissez ! Cette artiste peintre qui a passé sa vie à peindre des vaches, toujours des vaches et encore des vaches

Rompant ainsi avec les motifs attendus, comme Victor Hugo le fit avec les mots du vieux dictionnaire, Rosa Bonheur s'avise de peindre, entre autres, des vaches, superbes Margotons, modestes Bérénices, sans se soucier d'obtenir la considération de ses pairs, et sans se réclamer d'aucune école ni d'aucun genre défini.

Très prisées aux USA, les vaches de Rosa Bonheur suscitent chez nous des commentaires faciles, volontiers condescendants ou narquois.

Quelques exemples :

 

La première femme à être décorée (en 1895) du ruban rouge a été Rosa Bonheur. Mais si, vous connaissez ! Cette artiste peintre qui a passé sa vie à peindre des vaches, toujours des vaches

thomery-thomery-entrez-atelier-rosa-bonheur.446741551_8f0bde12cc.jpg

LA PEINTURE ANIMALIERE DE ROSA BONHEUR

Monsieur DENIS Bernard

Professeur à l'Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes, président de la Société d' Ethnozootechnie

 

Rosa Bonheur ( 1822 - 1899 )

Au milieu du siècle dernier, Rosa Bonheur était une gloire nationale. Les connaisseurs français, anglais et americains

s'extasiaient devant ses toiles. La signature de Rosa Bonheur valait de l'or, alors qu'on ironisait sur Sisley, Cézanne,

Monet et quelques autres qu'on appelait " Les Impressionnistes ".

Née le 18 mars 1822, Marie Rosalie était la fille du peintre Raymond Bonheur. Très tôt elle manie crayon et pinceau, elle

n'a que dix neuf ans lorsqu' elle présente ses premières oeuvres au Salon.

Rosa Bonheur ose braver les tabous de son temps, elle fume la cigarette ou le cigare, porte le pantalon, fréquente les

abattoirs pour mieux observer l'anatomie des bêtes et n'accepte que des amitiés exclusivement féminimes. La vente

de ses toiles lui permet d'acheter le château de BY, près de Fontainebleau.

Dans sa propriété tous les animaux étaient présents pour lui servir de modèle.

Rosa Bonheur déclarait " l'espèce humaine ne vaut pas, en général, les animaux"

Il est vrai que ce peintre animalier de renom, première femme artiste à recevoir la Légion d'honneur, n'aimait pas trop les

hommes. Chevaux, vaches, cochons, singes, boucs, moutons, lapins et même une lionne lui tenaient compagnie en

son château de By.

 

Barbaro après la chasse

Les races d'animaux domestiques dans l'oeuvre de Rosa Bonheur

 

 

Si l'on ne tient pas compte du regard volontairement humanisé de certains bovins, lequel ne gêne nullement leur

représentation par ailleurs, le zootechnicien est en confiance avec Rosa Bonheur. Elle fait parti du cercle des artistes à

qui il est bien difficile d'adresser un reproche scientifique. Son oeuvre mérite d'être exploitée, même si elle a travaillé à

une époque ou des documents photographiques sont disponibles.

 

 

Labourage nivernais

Cette toile est particulièrement intéressante au plan zootechnique.

Les peintures de Rosa Bonheur ne sont pas toutes aussi riches d'enseignement mais le labourage nivernais illustre bien

tout le profit que l'on peut tirer des peintres animaliers sérieux, bien au delà du coté artistique de l'oeuvre. Si nous

n'avions pas su que cette peinture émanait de l'un d'entre eux, un détail nous aurait suffi pour en apporter la preuve:

l'expression du regard des animaux. Ceux qui connaissent les bovins savent bien que " c'est tout à fait ça ". Quelle

admirable peinture ! Que de travail d'observation et d'études préalables elle implique !

 

Rosa Bonheur a admirablement reproduit le cheval et ses races les plus diverses. Elle a été séduite par le pur sang

arabe, mais aussi par les chevaux camarguais ( La Foulaison et les Chevaux sauvages ).

La représentation par Rosa Bonheur des chevaux lourds illustre pien l'ampleur de l'évolution de ces 50 dernières

années. Pour s'en convaincre il suffit de contempler "le marché aux chevaux"

 

Rosa Bonheur qui a fréquenté le plus souvent possible les étables, les écuries, et même les abattoirs à réalisé une

oeuvre d'une exceptionnelle fiabilité au plan zootechnique.La varieté des races et types d'animaux qu'elle a représenté

fait de l'ensemble de son oeuvre une importante source d'études et un remarquable témoignage de son époque.

Pour Mieux Connaitre Rosa Bonheur

Musée : 12 rue Rosa Bonheur à Thomery

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
<br /> MEUH... Je vois que nous avons une amie commune. Je parle aussi d'elle sur mon blog... AmicaleMEUH... (-;<br /> <br /> <br />
Répondre